Archive for septembre, 2007

Indigestion

photo officielleEntendu ce matin sur France Inter : Nicolas S. est apparu 224 fois dans les journaux télévisés (selon l’INA) entre mai et août. Sur une même période, en 2002 et en 1995, Chirac était apparu entre 90 et 100 fois.

On a déjà tout dit sur la stratégie de Sarko, sur les briefings chaque matin pour décider de quels « feeds » on va donner aux media dans la journée, sur le fait que les journalistes, submergés, ne savent plus s’ils doivent couvrir bêtement ou bien prendre de la distance.

Je crois que le CSA a été saisi à plusieurs reprises par la gauche pour que son temps de parole soit décompté. Je sais pas si ça ira très loin.

En revanche je pense que les gens vont se lasser. Je suis persuadé qu’à force on n’écoute plus ce qu’il raconte. Alors bien sûr on le voit partout, sur tous les sujets, à pied, à cheval, en voiture, debout, assis, en costume, en casque de chantier, en t-shirt. Mais je pense que les gens vont de plus en plus s’en foutre.

Paradoxe ? Sarkozy prétend « réhabiliter le politique », « mettre l’action au coeur de la pratique du gouvernement », et autres belles phrases creuses. Et si avec toute cette agitation il donnait une image encore plus dégradée du politique ?

28 septembre 2007 at 9:18 Laisser un commentaire

Ca y est, j’y crois

geretsgratte.jpgIl peut se gratter la tête, ça va pas être simple, mais moi ça y est, je suis remonté comme une pendule avec Gerets après lecture de la presse.  Les points positifs:

1. Tactiquement, adepte du 4-4-2 avec liberté de mouvement, rien du bullshit du 4-2-3-1 avec joueurs « de couloir », etc… Il est connu pour laisser beaucoup de liberté créatrice aux joueurs doués.

2.  C’est un bosseur qui prend son job très au sérieux.  On peut espérer qu’il saura mener par l’exemple.  Il est très compétitif et en même temps un peu déconneur à l’entraînement et dans les vestiaires.  Ca devrait aider à détendre les joueurs.

3. Il n’est pas tenu de se conformer au recrutement du club.  Avec un peu de chance, il nous fera un bon petit recadrage de l’effectif au mercato d’hiver (avec en prime, le départ de Zenden?).

4. C’est quand même le disciple de Goethals et, quoi qu’on en dise, Raymond c’était quand même le meilleur.

Maintenant, c’est vrai que Gerets n’a entraîné que dans des championnats mineurs.  Je n’ai jamais vu de façon régulière une des équipes qu’il entraînait.  A confirmer qu’il peut s’imposer dans un championnat juste en-dessous des prinicpaux championnats européens.

En revanche, je me souviens de Gerets en tant que joueur.  Il avait quand même une certaine réputation au niveau mondial, pas facile quand on joue pour la Belgique.  Défenseur sérieux, mais rayonnant, un peu dans le registre d’un Paul Breitner (et pas seulement pour la barbe).

Ci-dessous, séléction belge à la CDM 82.  On reconnaît en haut à gauche Jan Ceulemans, le gardien Jean-Marie Pfaff, puis en bas François Van Der Elst (la main bandée) et accroupi en bas à droite le nouvel entraîneur de l’OM.

belggerets1.jpg

27 septembre 2007 at 8:53 3 commentaires

Gerets à la place d’Albert

250907_gerets.jpgL’information a été confirmée hier, ce sera Eric Gerets le nouvel entraîneur. Sans nous attarder sur son CV et palmarès (pour cela, vous pouvez lire l’article de l’Equipe), je prie juste pour qu’il soit capable:

1. de mettre en place un système de jeu simple, efficace et offensif
2. de créer l’électrochoc nécessaire pour sortir les joueurs de leur torpeur.
3. de remettre Zenden à sa place: sur le banc

26 septembre 2007 at 9:57 Laisser un commentaire

Micro-Manage et Mini-Me

Sarko Le PenCe matin, comme tous les matins, j’ai acheté mon Herald Tribune, mon Equipe pour les lire au bistrot avec un bon ballon. Avant de passer aux mots croisés (le lundi, ça ne prend que 10 minutes), je me suis arrêté sur l’article consacré à l’interview de Sarkozy dans le Herald (extraits de l’interview sur www.iht.com ) . Plus que le fonds et la substance de l’interview, c’est un paragraphe au milieu de l’article qui a attiré mon attention. Je me permets de vous le traduire:

Sarkozy, 52 ans, était visiblement agité et parfois brusque pendant l’heure qu’a duré l’interview en français à l’Elysée, sa première auprès d’un titre de langue anglaise[…]. Sa démarche était déséquilibrée à son entrée dans la pièce. Mal à l’aise, il se balançait sur un fauteuil brodé vert et agrippait le dos des fauteils dorés en face de lui. Ses muscles maxillaires se crispaient. Il interrompait de façon répétée ses intervieweuses en pleine phrase.

Ce paragraphe tient une place prépondérante et n’est pas le seul de l’article à aborder la question de la forme chez Sarkozy. Il m’a rappelé un récent Courrier International qui sous-titrait (je paraphrase) « Sarkozy: pourquoi il agace ». Dans ce dossier, des journaux du monde entier condamnent qui sa démagogie, qui son art de la trahison, de la propagande, son esbroufe et sa goujaterie, son racisme latent et sa mauvaise foi en matière d’économie et d’immigration. Pour ne citer qu’un de ces articles, celui d’Achille Mbembe, « Sarko, Hegel et les Nègres » vaut vraiment le détour. A croire que Sarko n’a jamais lu Montesquieu.

Je n’aime pas Sarkozy, mais je ne suis pas anti. Il a eu le mérite de savoir surfer sur une vague de renouvellement de la société française et il faut accepter de lui laisser un peu le temps d’agir. Cependant, le contenu des articles cités laisse penser que les étrangers sont en train de découvrir, à leur grand dégoût, le Nicolas Sarkozy abrasif, impulsif et souffrant légèrement de napoléonie que nous connaissons bien en France. Celui qui parle de « racaille » et de « karcher », qui trahit ses mentors, qui s’adresse aux gens de haut. Il paraît qu’Angela Merkel a déclaré qu’elle n’aimait pas que Sarko lui fasse la bise, mais lui, si sûr de lui, ne doit même pas s’en rendre compte. Et puis, alors que Bush a osé masser les épaules d’Angela, c’est un minimum pour Mini-Me d’aller lui taper la bise. :Bush Merkel backrub

Ce n’est pas seulement de la part des journalistes étrangers que nous devons nous attendre à des problèmes avec la méthode Sarkozy. Quiconque a eu un patron micro-manager a déjà décelé chez Fillon et Kouchner, pour ne citer qu’eux, cette amertume de se faire interrompre, voler la vedette, contredire (dans la presse). Pour l’émule de W, l’exemple venu des US sera inutile. Lorsque un membre du gouvernement était en difficulté, c’était la loyauté de Georgie Boy vis-à-vis de sa garde prétorienne qui primait sur les besoins de l’Etat. Donald Rumsfeld a été maintenu bien longtemps après être devenu un fardeau pour l’administration. Même chose pour Alberto Gonzales. En France, on pourrait voir le contraire, une défection en masse des « collaborateurs » de Sarko, puisque c’est comme ça qu’il a décidé de les appeler, dès que les choses commencent à mal tourner.

24 septembre 2007 at 10:31 4 commentaires

au revoir Albert

Selon l’Equipe, Emon serait viré. On va pas pleurer, même s’il n’est pour rien dans le fait que les joueurs se cachent honteusement, ni dans le fait que les départs n’ont pas – loin s’en faut ! – été compensés.

Encore une saison de merde en perspective : pas de fonds de jeu, pas d’envie, des embrouilles à tous les étages à l’intérieur du club. Bref il faut vraiment avoir la foi pour continuer à aimer ce club.

Un petit mot sur Zenden. L’Equipe lui donne une des moins mauvaises notes sur le match catastrophique de samedi, qui a vu un OM en maillot couleur caca se faire humilier par une des plus mauvaises équipes de L1. Je me demande ce que le journaliste de l’Equipe a dans les yeux… du caca aussi ?

Je préfère de loin l’avis excellent de Pierre Menès, qui compare Z. à… un petit vieux. C’est exactement ça. Largué, sans influence, en retard sur tous les ballons. Ca pour une affaire c’est une bonne affaire.

24 septembre 2007 at 11:48 2 commentaires

Démenti

En fait, Charlotte-Sophie, c’est la SOEUR de Zenden, nos journalistes avaient été mal renseignés.  Nous présentons donc nos excuses les plus plates à Bolo et, pour nous faire pardonner, publions ici une photo de sa vraie nymphe, Clio Zenden, accompagnant Bolo dans les grands magasins.

clio.jpg

21 septembre 2007 at 11:54 2 commentaires

Quid d’Albert?

emon.jpgIl y a quelques jours, il y avait des chances pour qu’on ne revoie plus d’images comme celle-ci.  Après la première victoire au Vélodrome, silence radio sur l’avenir d’Albert Emon.  Tout semble oublié, on ne reparle plus des contacts avec Metsu.  Espérons que l’OM a enfin cliqué et que nous n’aurons plus à en parler de la saison, mais bon… j’ai longtemps cru au père Noël.
Albert n’est pas libre de reproches en ce qui concerne le début de saison.  Est-ce que son départ arrangerait quelque chose?  Pas évident quand on voit la faiblesse de l’effectif, notamment du banc.  Si l’OM ne gagne pas à Auxerre, il sera néanmoins à nouveau sur la sellette.

21 septembre 2007 at 11:06 Laisser un commentaire

Articles précédents


Cékoidon ?

Un blog sur l'OM, les frites, les thons et tous autres sujets dignes d'intérêt.

gagnez des sousous !

Pages

septembre 2007
L M M J V S D
    Oct »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930